Plastic Less

Bienvenue !

C'est vraiment génial que la problématique des déchets t’intéresse ! Ici tu vas pouvoir découvrir les bases pour te lancer dans le Zéro Déchet ou simplement des p’tites idées sympas pour faire un geste pour la planète.

poisson

Un problème qui nous concerne tous !

Sur 390kg de déchets annuels par personne en France :

  • 29%

    incinérés

  • 35%

    en décharge

  • 21%

    recyclés

  • 15%

    compostés

Beaucoup de personnes ne se sentent pas concernées par l'impact de leurs déchets et estiment qu’il revient aux industriels et aux politiques de changer les choses, mais en attendant, nous pouvons provoquer le changement avec notre pouvoir d’achat. Oui, c’est nous, les consommateurs qui, par l’intermédiaire de nos achats, orientons les pratiques industrielles. Acheter c’est voter. Un consommateur qui achète seulement ce qu’il lui faut (d’occasion ou en vrac), investit son argent vers un futur durable.

 La seule révolution possible, c’est d’essayer de s’améliorer soi-même en espérant que les autres fassent la même démarche. 

— Georges Brassens

Au points où on en est, le ZD ça va rien changer…

Les enjeux environnementaux alors ?

les décharges causent des pollutions conséquentes, on gaspille des ressources de moins en moins disponibles, de plus, l'énergie consommée pour la production de ces déchets est immense (charbon, nucléaire) et contribue au changement climatique. Déséquilibre météorologique, crise de l’eau potable, il est grand temps d’agir ! Il faudrait laisser 80% des réserves d’énergie fossile restantes dans le sol immédiatement pour espérer contenir le réchauffement climatique à 2°C ! N’oublions pas non plus les nombreux animaux marins et oiseaux qui meurent d’ingestion de déchets flottants.

Et notre santé ?

Les émissions de fumées polluantes ont un fort impact sur notre système immunitaire et nos voies respiratoires, les produits industriels sont trop sucrés, salés et chimiquement surchargés, causant des maladies (ex: problèmes cardio-vasculaires, cancers, perturbations endocriniennes).

L’important, ce n’est pas que quelques personnes fassent le zéro déchet à la perfection, mais que des millions de personnes le fassent de façon imparfaite. Chaque petit effort sera bénéfique pour notre planète !

Le Zéro Déchet, la nouvelle tendance

Eh non, le zéro déchet, ce n’est pas une mode. Cela ne se résume pas à acheter une paille en inox que vous n’utiliserez pas etx une brosse à dent en bambou qui vient de Chine en continuant à acheter des aliments suremballés en grande surfaces comme si de rien n’était. Non, ce n’est pas une nouvelle tendance de consommation, mais plutôt le refus d’une sur-consommation traditionnelle qui commence par une remise en question de nos habitudes d’achats. Bien évidemment, il est impossible d’arrêter de consommer mais nous pouvons consommer différemment : prendre conscience de ce que nous achetons et acheter d’occasion. Ne te fais pas avoir par le côté commercial du zéro déchet et les nombreuses publicités que tu pourras voir sur les réseaux sociaux.

schéma poubelles

Les cinq règles du style de vie Zéro Déchet

  • Refuser (ce dont on a pas besoin)

    Pour se lancer dans le zéro déchet à la maison, il faut commencer par réduire sa consommation directe (lorsque l’on achète) et sa consommation indirecte (celle concernée par le fait de refuser). Chaque petite chose qu’on accepte ou qu’on prend, fait augmenter la demande. Cette règle est fondée sur le pouvoir de la collectivité, elle stimule une demande pour envisager des solutions (ex: si nous refusons les échantillons des hôtels, ceux-ci ne nous seront plus proposés).

    Voici donc les domaines dans lesquels nous pouvons refuser :
    • Les articles en plastique à usage unique (sacs, bouteilles, pailles couverts, gobelets jetables);
    • Les cadeaux gratuits (échantillons, goodies);
    • Les imprimés publicitaires;
    • Les pratiques non durables (ex : accepter des reçus ou cartes de visites que l’on ne consultera jamais).
  • Réduire (ce dont on a besoin et qu’on ne peut pas refuser)

    3 idées pour réduire efficacement :

    • Evaluer notre consommation passée : se débarrasser de nos biens qui ne sont pas nécessaires, faire le vide. Ce vide donnera naissance à de meilleures habitudes d’achat, permettra de partager avec les autres et de mieux gérer votre démarche zéro-déchet.
    • Restreindre notre consommation actuelle et future (réduire les emballages ? moins utiliser sa voiture ? réduire la taille de son habitation ? réduire ses effets personnels ?). Remettre nos achats en question en tenant compte de leur cycle de vie et choisir ceux que nous pouvons réutiliser ou recycler.
    • Eviter les activités qui soutiennent ou amènent à la consommation (ex: l’exposition aux médias et les virées shopping)
  • Réutiliser (ce que nous consommons et ne pouvons ni refuser, ni réduire)

    La réutilisation, c’est la base du ZD, un bon moyen d’éviter une consommation inutile, d'atténuer l’épuisement des ressources et d’allonger la durée de vie de biens déjà acquis.

    • Eviter la consommation inutile (faire ses courses avec des contenants réutilisables, remplacer les produits jetables par leur équivalent réutilisable);
    • Participer à la consommation collaborative (en empruntant, prêtant, échangeant, troquant ou en louant nos objets peu utilisés), acheter d’occasion (presque tout existe déjà d’occasion!);
    • acheter malin (durable, réutilisable/rechargeable, réparable);
    • Allonger la durée de vie de bien déjà acquis en : réparant, repensant, rapportant, récupérant.
  • Recycler (ce que nous ne pouvons ni refuser, ni réduire, ni réutiliser)

    Le recyclage, c'est 21% des déchets ménagers :

    • Papier-carton : 66% sont recyclés en matière première;
    • Verre: 55% sont recyclés;
    • Plastique: seulement 7% sont recyclés et il ne se recycle qu’une fois !

    Le recyclage, en plus de permettre aux industries de continuer à produire des emballages et à vendre plus, est énergivore. Par exemple, 390g de CO2 sont émis dans la vie d’une bouteille en verre recyclée. Les matières plastiques, quant à elles, sont d’abord toxiques lors de leur production, de leur consommation et de leur recyclage, mais celles qui sont recyclées se dégradent lors du processus, sont transformées en produits non recyclables et sont donc vouées à finir à la décharge. Le tri et le recyclage devraient être une solution de dernier recours.

  • Composter (le reste)

    Le compostage, c’est le recyclage naturel des matières organiques. A l’échelle domestique, le compostage crée les conditions idéales pour la décomposition des déchets de la cuisine et du jardin, et en accélère le processus. Autrement, ces déchets finiraient à la décharge, où leur décomposition naturelle serait gênée et contribuerait à la contamination de l’air et du sol.

    Il existes différentes solutions pour faire du compost :

    • le compost individuel dans votre jardin : à fabriquer avec du bois de récupération, à acheter ou à demander à votre commune;
    • le compost individuel en appartement : bac à vider dans un compost collectif ou le lombricompostage;
    • Le composteur collectif en bas d’immeuble ou dans un coin du lotissement : contactez votre commune qui devrait vous permettre de l’organiser.

    Les avantages du style de vie Zéro Déchet

    • Les finances

      • Il réduit la consommation.
      • Il réduit les coûts de stockage, d’entretien et de réparation.
      • Il élimine le besoin d’acheter des produits jetables et permet de réaliser des économies cumulées.
      • Il pousse à acheter d’occasion et à faire ses achats dans le rayon vrac en général moins cher.
      • Il privilégie la qualité : moins de casse, plus besoin de remplacer les produits.
      • Il favorise un style de vie sain, réduisant les frais de santé.
      • Il pousse à vendre les objets inutilisés et à louer ceux rarement utilisés.
    • La santé

      • Il dissuade d’acheter des produits et des emballages plastiques, réduisant les risques d’exposition. Les matières plastiques contaminent la nourriture et dégagent des gaz dans nos maisons.
      • Il incite à faire ses courses dans les magasins bio.
      • Il incite à acheter des produits recyclables, réduisant l’exposition aux substances chimiques dangereuses libérées lors de l’utilisation de certaines poêles par exemple.
      • Il pousse à utiliser des remèdes et des produits d’entretien naturels.
      • Il encourage à acheter des aliments complets, limitant la consommation d’aliments surtransformés.
    • Le temps

      En se débarrassant du superflu, en arrêtant d’accumuler et en changeant ces habitudes qui nous font perdre du temps, on gagne en efficacité. Cela simplifie l’intendance, le rangement, l’entretien, le nettoyage et l’organisation. La gestion du foyer et la mise en oeuvre du zéro-déchet en sont facilitées. De plus, réutiliser permet de gagner le temps que l’on perd à acheter, transporter ou se débarrasser d’objets jetables. Tout le monde tirerait avantage à mener une vie libérée du fardeau des biens matériels et des pratiques inutiles, et à se concentrer sur les expériences.

     Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. Historiquement c’est toujours de cette façon que le changement s’est produit. 

    — Margaret Mead

    Les astuces

    Alimentation

    Salle de bain

    • À venir !

    Les recettes

    Cuisine

    Salle de bain

    Ménage

    Favoris

    Hey ! Cette fonctionnalité n'est malheureusement pas encore disponible, mais ne t'inquiète pas, c'est pour bientôt, quand de plus nombreuses astuces et recettes te seront proposées !

    poisson